Chronique – Tuki

Le mot Inukshuk m’était complètement inconnu avant de lire les règles du jeu Tuki. Le mot est écrit exactement 30 fois! Le lire c’est une chose, mais le lire à voix haute en est une tout autre (essayez juste pour voir). J’étais tellement obsédée par ce mot et par sa prononciation, que je suis allée voir sur internet pour entendre la prononciation exacte du mot.

Je vous ai perdu?  Vous êtes entrain d’essayer de dire le mot à voix haute n’est-ce pas? Voici comment le mot se prononce : https://www.youtube.com/watch?v=hQg_HWC7mbg

C’est la langue des inuites, l’Inuktitut. Tukilik veut désigner des objets qui sont laissés dans les froids paysages du Nord pour indiquer le chemin vers le prochain village et l’inukshuk est le plus connu de tous.

Sans plus tarder, voici le jeu bravant les grands froids : Tuki!

Auteur: Grzegorz Rejchtman;
Nombre de joueurs: 2 à 4 joueurs (définitivement pour 3 joueurs);
Durée: 30 minutes;
Âge: 8+;

Mécanique: Reproduction de plans, casse-tête, rapidité et logique;
Thématique: Pierres, inuite, inuk et innukshuk.


Tout d’abord, Le but du jeu de Tuki est : D’éviter d’obtenir une 5e carte Inukshuk ET être aussi le plus rapide à construire l’inukshuk lors de la manche décisive.

Le matériel de départ : Chaque joueur aura 1 pierre de chacune des 4 couleurs (bleues, mauves, noires et jaunes) et 1 pièce de chacun des 4 types de blocs de neige. Le matériel est d’une qualité remarquable, les pièces sont lourdes et le poids est Ô combien utile et nécessaire pour la tâche à accomplir durant le jeu.

On choisit le paquet de carte en fonction du niveau désiré (normal ou avancé) et puis on le place dans le support à cartes qui est en plastique et sérieusement très pratique! Une fois le dé posé sur la table, on est prêt à jouer! Le type de paquet apporte une re jouabilité au jeu car le niveau de difficulté est augmenté.

Comment on y joue? Tuki se joue en plusieurs manches successives et jusqu’à ce qu’un joueur reçoive sa 5e carte. Au terme de cette étape, une manche décisive aura lieu et le gagnant sera déclaré.

Ok, mais on doit faire quoi exactement? À chaque manche, un l’éclaireur (pour ne pas dire premier joueur) devra rouler le dé pour déterminer de quel côté la carte sera placée sur le support. Le dé est très joli, sur ce dernier, 3 animaux y sont représentés : le pingouin, l’ours polaire et la baleine. Une fois la carte placée sur le support de sorte que l’animal qui est affiché sur le dé, soit positionné sur la fente du support afin que l’animal soit affiché dans le bas. Le dé en soi, apporte aussi une autre re jouabilité au jeu puisque l’inukshuk pourra être positionné de 3 manières différentes dépendamment de l’animal obtenu au dé.

Ensuite, c’est très simple, tous les joueurs en simultanés devront reproduire avec leurs pierres l’inukshuk tel qu’il apparaît sur la carte et le plus rapidement possible. La rapidité d’exécution est la clé pour gagner à Tuki.

Facile? Ce n’est pas aussi facile que ça en a l’air! En plus, sur le dé, figure une règle importante de construction. Avec ou sans bloc (carré) affiché sous l’animal.

Sans bloc : Ceci veut dire que vos pierres peuvent toucher la surface de jeu.

Avec bloc :
Ceci veut dire que vous devez utiliser les blocs de neige puisque vos pierres ne peuvent pas toucher la surface de jeu.
Ce petit détail, amène une autre aspect de re jouabilité au jeu et surtout de difficulté. Ce n’est vraiment pas facile de gérer les blocs de neige et d’assembler sa structure correctement.

La manche se termine lorsque le joueur n’ayant pas été assez rapide pour terminer l’inukshuk avant les autres. Il remportera la carte en guise de pénalité et le titre d’éclaireur (premier joueur) pour la prochaine manche. Hé oui, le mot-clé est toujours rapidité!

Vous savez maintenant comment jouer et comment gagner au jeu Tuki.

Mes impressions sont très bonnes sur ce jeu, j’aime le vent de fraicheur que le jeu nous apporte au niveau des jeux abstraits. J’adore le mélange entre la stratégie de construction et la rapidité. Le jeu me fait penser un peu à Blueprints pour la construction à effectuer et aussi à Speed cup pour la notion de rapidité sous une thématique inuk. En revanche, Tuki est plus facile et plus accessible que Blueprints et il crée une très belle ambiance de jeu.

Tout est une question de rapidité d’exécution pour reproduire les cartes, mais une bonne maîtrise de l’utilisation des blocs et une aptitude pour la notion de visualisation en 3D est un atout considérable pour remporter la partie.

Je crois que Tuki peut plaire à un large public, tant les plus jeunes, que les plus vieux, que les joueurs non initiés que les joueurs expérimentés. Il est un excellent atout pour les pubs et les cafés ludiques pour sa grande accessibilité.  

Bref, je le recommande à tous les amateurs de jeux abstraits.

Les plus :
– La qualité du matériel, un gros wow;
– Un plus pour l’insert bien détaillé et utile;

– La re jouabilité grâce aux deux types de cartes et au dé qui augmente les possibilités de jeu;
– Belle thématique différente et que dire du design graphique;
– Règles très claires et faciles à comprendre;
– Rapidité d’installation et d’explication du jeu;
– Temps de jeu respecté;
– Le jeu est idéal à 3 joueurs.

On pourra lui reprocher :
– Il aurait dû y avoir un autre set de bloc pour que le 4e joueur puisse jouer en simultané avec les autres;
– Les cartes une fois utilisées, ne rentre plus parfaitement dans l’insert de la boîte. Cependant, astuce : Ranger la moitié des cartes (un niveau) dans le support à cartes et voilà, le problème est réglé. Pourquoi? Parque que le support à carte est en plastique et se range dans son espace de l’insert! GÉNIAL!
– Il n’y a pas de règle de bris d’égalité.

Je lui donne la note de 9/10

Par : 4ia

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *