Chronique à David – Pandemic Legacy saison 1

Ce soir, j’ai le goût de vous parler du jeu qui m’a introduit aux jeux Legacy. Vous avez sans doute tous entendu parler de Pandemic Legacy Saison 1 … Un jeu coop pour 2 à 4 joueurs édité par Z-Man Games et créé par Matt Leacock et Rob Daviau en 2016. Comptez en moyenne 60 minutes par partie (en fonction du temps que cela vous prendra pour élaborer vos stratégies).

Comme toujours, ma chronique est exempte de spoilers alors gâtez-vous ! 

Plusieurs d’entre vous connaissent la version classique de Pandemic. Peut-être hésitez-vous à vous lancer dans l’aventure Legacy en vous disant que c’est inutile de payer pour un jeu qui a une durée de vie limitée. J’étais comme vous, mais laissez-moi vous raconter ceci.

J’ai toujours adoré les jeux coop, alors Pandemic sortait souvent chez moi avec mon cercle de gamers. On n’avait que le jeu de base et un jour, j’ai acheté une extension. Cool ! Encore plus d’heures de jeu devant nous ! Mais je voyais sans cesse passer Pandemic Legacy sur mon feed Facebook. Je ne lui accordais pas d’attention, j’hésitais à payer pour un jeu auquel je ne pourrais pas rejouer par la suite. Un jour, un ami m’a parlé qu’il l’avait essayé et que l’investissement valait la peine (un classique) … Je ne le croyais toujours pas, mais ça a éveillé mon intérêt (il faut avouer que mon intérêt est plutôt facile à capter quand on parle de jeux de société) ! J’ai donc décidé de l’acheter, sans trop d’attentes, en partageant les frais avec mon cercle de gamers avertis que j’ai réussi à convaincre.

Puis, un soir, on ouvre la boîte ! Des cases secrètes, des dossiers secrets, un paquet de cartes mystérieux et des composantes nous permettant de jouer à la version classique du jeu nous y attendaient. La mention « STOP ! NE LISEZ RIEN AVANT QUE LE JEU NE LE MENTIONNE » apparait parout. J’ai lu les règlements, car c’est mon rôle – ça en prend un dans tout cercle de gamers qui se respecte, je sais que plusieurs d’entre vous se reconnaissent ! Le livre des règles nous suggère et nous permet de jouer quelques parties épurées de la version classique avant de se lancer dans l’aventure. Jusque là rien de bien énervant ! On retrouve la même mission de départ : sauver l’humanité contre 4 maladies virulentes et les guérir. On décide donc de plonger dans la campagne tout de suite étant déjà plutôt expérimentés avec la mécanique du jeu.

L’histoire se déroule en 12 mois, chacun avec un nombre prédéfini d’objectifs à compléter, soit de 1 à 3. À chaque mois, on nous invite à piger et à lire les cartes du paquet mystérieux. Ces cartes vous raconteront l’histoire, vous indiqueront quels seront vos prochains objectifs et quel dossier secret ouvrir et révéler. Chaque mois représente une partie de jeu qu’on peut reprendre une fois si jamais on l’échoue, ce qui veut dire que la campagne dure entre 12 et 24 parties.

C’est ici que ça devient intéressant … La narration du jeu est très bien éxécutée et à chaque fois qu’on nous invite à ouvrir un dossier secret ou une case secrète, on redevient comme des enfants le jour de Noël ! Ces dossiers ajoutent des nouvelles règles, des nouveaux défis, des malédictions et/ou des bonus. Au fur et à mesure que les parties avancent, attendez-vous à vivre des rebondissements, de l’espoir, de la trahison, de la tristesse, du remords, de l’exaltation, des fous rire, des moments de découragement, etc. La phrase : « J’aurais donc du faire ça au lieu de faire ça » sera prononcée souvent ! L’interaction entre les joueurs est nécessaire et est fortement encouragée par la prise de décisions cruciales qui influenceront le reste des parties à venir. Oui, vous déchirerez des cartes et abimerez la planche de jeu, mais ça ajoute grandement à l’immersion, même si ça vous fendra le coeur la première fois que ça arrivera !

Si j’ai réussi à vous convaincre d’essayer ce jeu, je vous donne le conseil suivant : n’essayez pas de sauver le jeu pour jouer une deuxième campagne ! Collez les autocollants et déchirez les cartes lorsqu’on vous le demande … C’est un jeu qui est conçu pour n’être joué qu’une seule fois, chaque groupe de gamers vit une expérience différente. Alors, jouez à fond et n’hésitez pas !

Dernier détail : il existe une version rouge et une version bleue … Ça me rappelle les premiers jeux de Pokémon ! Cependant, les deux versions sont identiques et n’offrent aucune différence dans le gameplay ou l’histoire, mis à part la couleur de la boîte. Ce jeu sait même s’adapter à votre décor !

Malheureusement, le produit est en rupture de stock !

Rouge: https://www.universludo.ca/produit/pandemic-legacy-saison-1-version-francaise-rouge/
Bleu: https://www.universludo.ca/produit/pandemiclegacy-s1vfbleu/

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *