Chronique à David – Arcadia Quest

Cette semaine, nous partons reconquérir le pays d’Arcadia qui a été conquis par Lord Fang !

Je vous parle évidemment d’Arcadia Quest, créé par Thiago Aranha, Guilherme Goulart, Eric M. Lang et Fred Perret en 2016 et édité par CMON. C’est un jeu de type Joueur contre Joueur contre Environnement, c’est à dire qu’on dont se battre entre nous, mais parfois nous devons collaborer pour venir à bout des monstres les plus puissants présents sur la carte (pour mieux se poignarder dans le dos par la suite !). C’est un jeu qui n’est pas excessivement lourd et qui se joue en campage de 6 scénarios qu’on choisit parmi les 11 disponibles. Comme dans tout bon jeu de campagne, on améliore nos personnages d’une partie à l’autre et l’ennemi devient de plus en plus fort également. On y joue de 2 à 4 joueurs et une partie dure entre 1h et 1h30.

La mise en place est assez simple. Chaque joueur se construit une guilde de 3 héros. Chacun d’entre eux possède des capacités spéciales différentes. On place les monstres sur la carte tel qu’indiqué par le livre de campagne. Chaque joueur reçoit 5 cartes d’attaque qu’il distribue à ses 3 héros. Les attaques sont de 3 types : mêlée, à distance et magique. On place ensuite des portails de différentes couleurs sur le plateau, nous permettant de nous téléporter d’un endroit à un autre plus rapidement. Puis, on place le reste des éléments : portes, jetons de quête et jetons d’exploration. On place les cartes d’objectifs de mission sur le côté du plateau. On détermine l’ordre de jeu, on place nos 3 héros dans notre zone de départ et c’est parti !

Les joueurs jouent leurs actions à tour de rôle, mais les monstres n’ont pas de tour de jeu qui leur est spécifique. Ces derniers ne s’activent que sous certaines conditions, par exemple pour répliquer à une attaque ou lorsqu’un héro maladroit passe trop près de l’un d’entre eux.

À son tour, un joueur ne peut activer qu’un seul de ses héros. Chaque héro bénificie de 3 actions de déplacement et d’une action d’attaque. On choisit si on attaque ou si on se déplace en premier et on ne peut pas se déplacer, attaquer et terminer son déplacement par la suite. Chaque figurine (héro ou monstre) possède ses propres caractéristiques (points de vie, nombre de dés d’attaque et de défense, nombre de points de déplacement et d’autres caractéristiques expliquées sur chaque carte). Lorsqu’on joue une carte d’attaque, cette dernière devient épuisée et on y place un jeton dessus pour l’indiquer. Lorsqu’un joueur le désire, il peut se reposer au lieu d’activer un de ses héros lors de son tour. On retire alors tous les jetons sur les cartes épuisée et elle redevient disponible. On retourne également sur le plateau les figurines des héros morts.

Lorsqu’un joueur lance une attaque contre un monstre, il lance des dés pour déterminer le nombre de points de dégats qu’il inflige à sa cible. Si on n’«overkill» pas le monstre, ce dernier ripostera. Le joueur à la droite de celui qui vient d’attaquer prend donc le contrôle du monstre pour la durée de la riposte et lance les dés d’attaque à son tour. Certains monstres de plus haut niveau possèdent également des dés de défense qui sont lancés en même temps que les dés d’attaque. Si l’ennemi succombe à ses blessures, le joueur qui l’a tué prend le nombre de pièces d’or indiqué sur la carte du monstre et on place sa figurine sur la « spawn tile » (ou file d’attente d’apparition). Lorsque 5 monstres ont été tués et que leur figurine est sur la file d’attente, on les fait réaparaitre sur le plateau (il est donc difficile de s’en débarrasser !)

Lorsqu’un joueur lance une attaque contre un autre joueur, le combat se déroule de la même façon et le joueur qui se défend lance les dés de défense pour bloquer les attaques. Le joueur qui se défend ne ripostera pas, contrairement aux monstres. Lorsqu’un héro est tué, on place un jeton tête de mort sur sa fiche et chaque adversaire prend une pièce d’or.

Le but de chaque scénario est de réussir un certain nombre d’objectifs. Il y a 2 types d’objectifs : joueur contre environnement et joueur contre joueur.

Joueur contre environnement : Il peut s’agir de tuer un monstre spécifique ou de ramasser un objet quelconque. Ces objectifs peuvent nous récompenser en nous donnant un item à placer dans notre inventaire immédiatement ou nous octroyer un titre qui nous procurera un avantage dans un prochain scénario. Ces objectifs sont propres à chaque scénario.

Joueur contre joueur : il s’agit de tuer un héro d’un autre joueur. Ces objectifs sont les mêmes d’un scénario à un autre.

Pour gagner, il suffit d’accomplir un nombre prédéterminé d’objectifs dépendamment du nombre de joueurs. Ces objectifs doivent obligatoirement inclure un objectif joueur contre environnement. Sachez que vous devrez forcément tuer les héros de vos adversaires pour accompir des objectifs.

À la fin d’un scénario, le joueur victorieux a la chance de choisir le prochain scénario qui sera joué. Par la suite, on peut acheter des cartes d’attaque et d’objets plus puissantes avec les pièces d’or récoltées par la biais d’un draft qui a lieu à ce moment. Puis on distribue des cartes malédiction aux héros qui ont été assez malchanceux pour mourir durant la mission. Ces cartes contiennent des malus qui seront appliqués lors du prochain scénario. On inscrit toutes les données sur les feuilles de campagne et on continue jusqu’à ce qu’Arcadia soit libérée du joug de Lord Fang !

C’est un jeu de figurines accessible, aux stratégies multiples où il faut communiquer avec ses adversaires et parfois même s’allier avec eux pour affronter les épreuves. Mais sachez que vous serez trahis tôt ou tard … Mon cercle de gamers et moi-même adorons y jouer et y rejouer. Chaque campagne est unique car on peut jouer avec différents héros et tenter différents combos de cartes. Et si jamais vous voulez ajouter du contenu, sachez qu’un second jeu de base existe ainsi qu’une multitude d’extensions qui sauront surement plaire à tous !

Par: David Côté

Pour l’acheter, c’est par ici : https://www.universludo.ca/produit/arcadia-quest/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *